A- A A+
Suivez-nous! La page Facebook des Restos du Coeur de BelgiqueLa page Google + des Restos du Coeur de BelgiqueLe compte Twitter des Restos du Coeur de Belgique

La naissance des Restos

Federation des restos du coeur de Belgique

En hiver 1985, les silos et les frigos de l’Europe sont pleins. Pourtant, des ventres sont vides et des gens vont encore mourir de faim et de froid…

Les Wallons déposent, par l’entremise d’un politicien, une proposition sur la pauvreté en Europe au Parlement Européen à Strasbourg. Mais l’idée ne perce malheureusement pas …

… Elle séduit néanmoins un artiste en France, un clown du nom de Coluche (Michel Colucci) qui élève la voix et interpelle les Français sur les ondes d’Europe 1 le 26 septembre 1985. L’appel est entendu par des étudiants de la « Solvay Business School ». Des artistes, des politiques, des agriculteurs, des anonymes se mobilisent, mais aussi des journalistes de l’époque, aidés par des grands groupes de la distribution.
Le 21 décembre 1985 marque l’ouverture officielle des Restos du Cœur en Belgique.

Une poignée d’étudiants de l'école de commerce Solvay vont se mobiliser autour d'un travail dans le cadre de leurs études. Ils n'imaginaient pas encore l'ampleur de la détresse alimentaire en Belgique. C'est avec beaucoup d'émotion et d'efficacité qu'ils prirent les rennes d'une logistique pour de gigantesques cantines distribuant à la fin de l'hiver 1986 plus de 6000 repas par jour.   

La Belgique et la France se sont investies chacune de leur côté dans la lutte contre la pauvreté. Le succès considérable des ventes belges de CD et DVD des enfoirés ne profite pas à la Belgique et à aux plus démunis de ses concitoyens.

L'histoire des Restos du Coeur de Belgique

Le concept des Restos du Cœur de l'époque s'appuie sur différents constats :

  • Le quart monde prend des proportions énormes : il y a des millions de vrais pauvres en Europe.
  • Les personnes touchées par la pauvreté sont les premières victimes des carences alimentaires qui entraînent de graves conséquences sur leur santé.
  • Le coût des soins de santé et des charges sociales est plus élevé que l’aide, notamment alimentaire, apportée aux démunis.
  • De nombreux surplus alimentaires sont dénaturés, détruits ou mis sur le marché extérieur à des prix déficitaires… Et pourtant, de nombreuses personnes souffrent de la faim, jusqu’à en perdre la vie !

La proposition des restos du cœur ?

Demander que les surplus alimentaires retirés du marché de la CEE soient mis à la disposition, gratuitement ou à un prix modique, des CPAS, des écoles, des centres d’accueil ou encore des associations caritatives.

Coluche et les Restos du Coeur

Coluche et les Restos du Cœur, c’est l’histoire d’une association magnifique. En effet, Coluche vient d’un milieu modeste et d’un quartier pauvre, Montrouge, la zone, le clapier, le ghetto par excellence.

« Nourrir les plus démunis, c’est bien, mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg! » disait-il.

En se tuant sur une route de France le 19 juin 1986, Coluche a laissé à tous un immense défi.

Après avoir relayé à l'échelle française le concept belge des Restos du Cœur, Coluche est revenu chez nous le 22 février 1986 où il ouvre officiellement les Restos du Cœur en Belgique… Et plus spécifiquement les Restos du Cœur de Liège !

D'emblée, le concept belge se distingue de celui de son voisin français. Car ouvrir 3 mois, c’est bien, mais laisser les personnes pendant 9 mois dans la nature après leur avoir donné l’espoir d’une vie meilleure, c’est se voiler la face. Les Restos du Cœur belges décident alors d’ouvrir toute l’année, avec des fréquences différentes suivant les saisons. Comme en France, le service offert aux démunis dépasse rapidement la fourniture de repas et la mise à disposition de nourriture.

Des initiatives démarrent à Mons, Mouscron, Namur, St Gilles et Wavre, si bien que la création d'une Fédération s'impose dès 1991. Celle-ci a pour objectifs de promouvoir le nom et la notoriété des Restos du Cœur de Belgique et de faire respecter une charte commune à l'ensemble des entités par ailleurs autonomes d'un point de vue fonctionnel et administratif. Depuis une quinzaine d’années, la Fédération aide financièrement et de manière conséquente les entités grâce à la générosité du public et à quelques entreprises partenaires.

La Fédération des Restos du Cœur de Belgique regroupe, aujourd'hui, 15 Restos (11 en Wallonie, 2 en Flandre et 2 à Bruxelles) et 2 antennes, répartis sur tout le territoire belge, plus 1 antenne et 1 Resto en devenir.

Suivez-nous

Restos du Coeur de Belgique: FacebookTwitter des Restos du Coeur de BelgiqueRestos du Coeur de Belgique: Google Plus